SCANNER DE L’AORTE ET DES VAISSEAUX – ANGIOSCANNER
Centres associés

Le scanner (autres noms : tomodensitométrie, TDM) utilise les rayons X. Il permet d’obtenir des images en coupes d’une ou plusieurs parties du corps.

L’aorte est un gros tuyau qui relie le cœur à tous les organes de notre corps (cerveau, reins, tube digestif, foie, membres supérieurs et inférieurs…). Les tuyaux issus de l’aorte et qui alimentent les autres organes sont appelés artères.
Les parois des artères peuvent être anormalement dilatées. On parle d’anévrysme ; le risque est la rupture de la paroi, entraînant alors une hémorragie interne brutale, pouvant aboutir au décès en l’absence de traitement chirurgical.

La lumière de ces tuyaux peut également se rétrécir. On parle alors de sténose, responsable de symptômes très variés en fonction de leur localisation (HTA pour une sténose de l’artère rénale, AVC ou AIT pour une sténose d’une artère cérébrale, douleur des fesses, des cuisses ou des mollets à la marche pour la sténose d’une artère du membre inférieur, douleurs abdominales lors des repas pour une sténose d’artère digestive…)

L’angioscanner est un examen indispensable pour détecter et analyser ces anomalies. Il est d’une grande aide pour la plannification préthérapeutique.

DEROULEMENT DE L’EXAMEN

Munissez-vous de la prescription de votre médecin et de vos anciens examens.

Le patient est allongé sur le lit d’examen qui se déplace doucement dans un anneau ouvert.

Dans certains cas (étude de l’aorte thoracique ascendante), des électrodes sont placées sur le thorax pour enregistrer le rythme cardiaque. Les manipulateurs surveillent le bon déroulement de l’examen, ainsi que de l’injection de produit de contraste. Le médecin et la manipulatrice sont dans une pièce à côté, peuvent vous voir à travers une vitre et communiquent avec vous par micro au cours de l’examen. Vous pouvez leur parler et leur signaler vos sensations à tout moment.
L’examen n’est pas douloureux.

Lors de l’injection de produit de contraste, une impression de chaleur peut être ressentie dans l’ensemble du corps. Cette réaction est normale et disparaitra rapidement.

Il est important de ne pas bouger pendant le déplacement de la table d’examen, car cela pourrait affecter la qualité des images.

CONTRE-INDICATIONS

La grossesse peut être une contre-indication. Signalez-nous si vous êtes enceinte ou susceptible de l’être.

En cas d’insuffisance rénale, l’injection d’iode pourra être contre-indiquée. C’est pourquoi une prise de sang peut être prescrite avant l’examen.

Signalez-nous vos antécédents allergiques qui peuvent également modifier la préparation et la réalisation de l’examen.

DUREE

En moyenne, elle est de 15 minutes.

PREPARATION

Il n’est pas nécessaire d’être à jeûn, mais il est recommandé de ne prendre qu’un repas léger avant l’examen.

Avant l’examen, n’oubliez pas d’indiquer vos antécédents allergiques et de nous signaler si vous êtes diabétique ou insuffisant rénal.

N’arrêter aucun traitement médical avant votre examen.

EFFETS SECONDAIRES

Quelques réactions allergiques (rares et en général bénignes) peuvent survenir après une injection intraveineuse.

Elles seront prises en charge par le radiologue.

INJECTION DE PRODUITS

Une injection intraveineuse est nécessaire.

Lors de l’injection de produit de contraste, une impression de chaleur peut être ressentie dans l’ensemble du corps. Cette réaction est normale est disparaitra rapidement.

RESULTATS

Le médecin radiologue s’occupe du traitement et de l’analyse des images réalisés sur une console informatique. Cette interprétation peut parfois être très longue.

Les résultats ne seront à votre disposition qu’après un certain délai. Celui-ci vous sera précisé le jour de l’examen.